· 

#14 Quoi que ou quoique ?

 

Voici deux homophones dont on a tendance à méconnaître l’existence même.

 

Il faut dire qu’ils sont particulièrement difficiles à différencier tant ils sont proches, servant tous deux à introduire une notion de concession.

 

L’orthographe sera cependant différente selon le sens de la phrase.

 

  

Quoi que (en deux mots) signifie « quelle que soit la chose que/qui », « peu importe ce que ».

Exemples : Quoi qu’il arrive, elle te soutiendra toujours.
                   = Peu importe ce qu’il arrive, elle te soutiendra toujours.

                   Nous ne ferons rien de plus, quoi que vous exigiez.
                   = Nous ne ferons rien de plus, quelle que soit la chose que vous exigiez.

Quoi que s’écrit également en deux mots dans les expressions « quoi qu’il en soit » qui signifie « de toute façon », et « quoi que ce soit » qui signifie « quelque chose, n’importe quoi ».

Exemples : Vous devez, quoi qu’il en soit, nous fournir un justificatif.
                   = Vous devez, de toute façon, nous fournir un justificatif.

                   Si tu as besoin de quoi que ce soit, appelle-moi !
                   = Si tu as besoin de quelque chose/n’importe quoi, appelle-moi !

 

  

Quoique (en un seul mot) signifie « bien que, encore que ».

Exemples : Quoique vous soyez amis, vous êtes souvent en désaccord.
                   = Bien que vous soyez amis, vous êtes souvent en désaccord.

                   Elle est restée courageuse, quoiqu’elle ait eu très peur.
                   = Elle est restée courageuse, bien qu’elle ait eu très peur.

 

  

En résumé, et pour ne plus jamais se tromper

 

Si le remplacement par "bien que" est possible, c’est qu’il s’agit de "quoique" (en un seul mot).
Si ce remplacement rend la phrase incohérente, c’est qu’il faut écrire "quoi que" (en deux mots).

 

Démonstration…

 

Quoi que (ou quoique ?) tu en dises, je trouve que tu as beaucoup de chance.
=> En faisant le remplacement "Bien que tu en dises, je trouve que tu as beaucoup de chance",
     la phrase est incohérente.
=> Il faut donc écrire "Quoi que tu en dises…".

 

J’ai accepté son invitation, quoi que (ou quoique ?) j’aurais préféré rester à la maison.
=> En faisant le remplacement "J’ai accepté son invitation, bien que j’aurais préféré rester à la maison",
     la phrase reste cohérente.
=> Il faut donc écrire "...quoique j’aurais préféré rester à la maison".

 

Et pour finir, une petite douceur mnémotechnique… 😉

 

Bien que "quoique" s’écrive en un seul mot, ces deux-là sont synonymes !

 

 

Cela vous paraît plus clair à présent ? Je l'espère !

 

À demain… 😊

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0