· 

Il "faut" ou il "vaut" mieux ?

 

Employés à la forme impersonnelle (c’est-à-dire que le sujet "il" ne représente rien), on confond parfois les verbes falloir et valoir. De plus, les deux consonnes f et v étant phonétiquement très proches, cela n’aide pas à les distinguer.

 

La bonne nouvelle est que ces deux constructions existent bel et bien (ouf !). Cependant, l’une et l’autre s’utilisent différemment (ben oui, sinon je n’en parlerais pas ! 😊).

 

 

La locution il vaut mieux (ou il vaudrait mieux) exprime une idée de préférence.
Elle signifie qu’il est (ou serait) préférable de/que… Dans ce cas, mieux est lié au verbe valoir.

Exemples : Il vaut mieux réserver vos places dès maintenant.
                   Il vaut mieux (il est préférable de) quoi ? => réserver vos places dès maintenant.

                             Il vaudrait mieux que tu arrives un peu en avance à la gare.

                   = Il vaudrait mieux (il serait préférable que) quoi ? => que tu arrives un peu en avance à la gare.

           

 La locution il faut mieux (ou il faudrait mieux) signifie qu’il est (ou serait) nécessaire, impératif, utile ou convenable de…

Dans ce cas, mieux n’est pas lié au verbe falloir, mais au verbe qui va suivre. 

Exemples : Il faut mieux articuler pour être bien compris.
                   = Il faut (il est impératif de) quoi ? => mieux articuler pour être bien compris.
                   ("mieux" est lié au verbe "articuler")
                             Il faudrait mieux informer les consommateurs sur les risques potentiels.
                          = Il faudrait (il serait nécessaire de) quoi ? => mieux informer les consommateurs sur les risques potentiels.
                   (« mieux » est lié au verbe « informer »)

  

 

Voici une petite astuce qui permet de savoir s’il faut employer "valoir" ou "falloir"

 

Déplacez "mieux" derrière le verbe qui suit. Si la phrase garde son sens, c’est qu’il faut employer il faut (il faudrait).
Sinon, c’est il vaut (il vaudrait) qu’il faut employer.

 

Démonstration : Il (faut ? vaut ?) mieux articuler pour être compris.
                          => Il (faut ? vaut ?)
articuler mieux pour être compris.
                         
=> La phrase reste correcte, il s’agit donc bien du verbe falloir.
                          = Il faut mieux articuler pour être compris.

                                        Il (faudrait ? vaudrait ?) mieux réserver vos places dès maintenant.
                         
=> Il (faudrait ? vaudrait ?) réserver mieux vos places dès maintenant.
                          => La phrase est
incorrecte, il ne faut
donc pas employer le verbe falloir, mais le verbe valoir.
                          = Il vaudrait mieux réserver vos places dès maintenant.

  

Attention ! Il se peut parfois que les deux orthographes soient possibles bien qu’elles ne traduisent pas la même intention. Il faudra veiller, dans ce cas, à utiliser falloir ou valoir selon que l’on souhaite exprimer une exigence ou une préférence.

Exemple : Il vaut mieux s’entraîner pour participer à cette compétition.
                 = Il est préférable de s’entraîner

                 Il faut mieux s’entraîner pour participer à cette compétition.
                 = Il est impératif de mieux s’entraîner

 

 

Voilà ! Maintenant, vaudrait-il (ou faudrait-il ?) mieux se souvenir de cette petite astuce.
La balle est dans votre camp…

 

Retrouvez plein d'autres astuces dans mon ouvrage Mes 100 astuces en orthographe  😉

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    123 (mardi, 05 novembre 2019 04:55)

    123