· 

Comment accorder les adjectifs de couleur ?

 

Pour compléter l'article consacré au pluriel des noms composés, je vais tenter de vous aider à comprendre les règles d’accord des adjectifs de couleur.

 

Ces règles, on ne va pas se mentir, sont assez complexes et nécessitent une analyse de la nature même du ou des mots désignant la couleur...et peut-être aussi un peu d’aspirine 😂

 

Alors je vais être sympa et conseiller dès maintenant à ceux qui sont déjà découragés, et ne souhaitent pas lire les explications détaillées qui vont suivre, de s’en tenir au dernier paragraphe intitulé "Mais pourquoi faire long et compliqué, quand on peut faire bien plus court et plus simple ?" 😉

 

On nous explique depuis toujours que les adjectifs de couleur s’accordent en genre et en nombre, sauf, sauf, sauf, etc.

Mais pourquoi, lorsqu’il y a autant d’exceptions, ces dernières ne deviennent-elles pas la règle elle-même ? 

Parce que ce sont des adjectifs. Et que par définition les adjectifs doivent s’accorder. 😠

Alors, puisque vous n’êtes pas allé(e) directement à ma conclusion (CQFD), je vais vous expliquer ces multiples règles. 

Prêt(e) ? Allez, c’est parti...

Pour commencer, il y a deux catégories d’adjectifs de couleur, les adjectifs de couleur simples et les adjectifs de couleurs composées.

 

Parmi les adjectifs de couleurs simples : 

 

Il y a ceux qui ne désignent qu’une couleur, et ne sont issus d’aucun nom commun.

Ces adjectifs s’accordent en genre et en nombre comme tout adjectif.

Exemple : Tu préfères ces bottines beiges ou ces bottes noires ?

 

Et il y a ceux qui sont issus d’un nom commun.

Ces adjectifs sont invariables. On peut les remplacer par "de la couleur de…"

Exemple : Marie a deux caniches abricot et trois labradors marron.
                 = de la couleur de l’abricot et de la couleur du marron.

 

Il y a cependant six exceptions qui, de noms communs, sont devenus des adjectifs à part entière, et s’accordent en genre et en nombre.

Voici un moyen mnémotechnique pour les retenir facilement 😊

FRÉMI de Peur => F comme fauve(s), R comme rose(s), É comme écarlate(s), M comme mauve(s), I comme incarnat(s)(e)(es) et P comme pourpre(s)

 

Sont également invariables ceux qui ont été empruntés à des langues étrangères (ex. : auburn, kaki).

 

 

Les adjectifs de couleur composés sont tous invariables.

 

On distingue dans cette catégorie :

 

Les adjectifs composés d’une couleur simple et d’un terme pour la qualifier.

Exemples : Les cerises rouge foncé sont les plus sucrées.
                  J’aime beaucoup ces nappes jaune citron.

 

Les adjectifs composés de deux couleurs ou termes reliés par un trait d’union ou/et d’une préposition (de, en, et).

Exemples : J’ai trouvé de magnifiques gants beige-brun.
                   Il est né avec deux taches lie de vin (ou lie-de-vin) sur la joue.
                   Regardez tous ces ballons arc-en-ciel.
                   Ses cheveux poivre et sel lui vont très bien !

 

Les adjectifs de couleur coordonnés, composés de deux adjectifs de couleur ou plus, entre virgules ou unis par la préposition "et", indiquant que chaque élément qu’ils qualifient est composé de toutes ces couleurs.

Exemples : Il y a des drapeaux bleu, blanc, rouge aux fenêtres.
                   => Chaque drapeau est tricolore.

                   Ces vaches noir et blanc sont des Prim’Holstein.
                   => Chaque vache est bicolore.

 

En revanche, comme je l'avais indiqué dans une de mes astuces du jour, si ces adjectifs de couleur coordonnés s’accordent avec le nom au pluriel, cela indique que chaque élément est d’une seule couleur.

Exemple : Il n’y a que des vaches noires et blanches dans ce champ.
                 => Chaque vache est noire OU blanche.

 

À noter que les adjectifs dérivés d’un nom de couleur (blanchâtre, rougeâtre, orangé, etc.) s’accordent, comme tout adjectif, en genre et en nombre.

Exemples : Cette lessive laisse souvent des traces blanchâtres sur le linge.

 

 

Et pour terminer, une petite mise en garde :

Attention à ne pas confondre l’adjectif de couleur avec le nom de la couleur car ce dernier peut se mettre au pluriel, même s’il est suivi d’un terme le qualifiant.

Ex. : J’aime les bleus foncés et les bleus turquoise que ce peintre utilise.
        => Ici "bleus" est utilisés comme nom commun, il ne qualifie aucun mot qui le précède
             ("les bleus" car il existe plusieurs bleus).
        =>
foncés est un adjectif "classique" qui s’accorde naturellement avec le nom "bleus" qu’il qualifie,
        tandis que "turquoise", qui qualifie également le nom "bleus" reste invariable puisqu’il s’agit d’un adjectif de couleur issu d’un nom commun (la pierre).

 

 

Mais pourquoi faire long et compliqué, quand on peut faire bien plus court et plus simple ?

 

CQFD !

Les adjectifs de couleur (simples ou composés) sont généralement invariables à l’exception des adjectifs de couleur simples qui ne font référence à aucun nom commun (bleu, bleus, bleue, bleues / blanc, blancs, blanche, blanches / rouge, rouges / vert, verts, verte, vertes / noir, noirs, noire, noires…) ET qui ont FRÉMI de Peur (Fauve[s], Rose[s], Écarlate[s], Mauve[s], Incarnat[s][e][es] et Pourpre[s]) ! 😊

 

Finalement, c'est parfois en prenant les problèmes à contresens, que les difficultés s'atténuent !

 

Retrouvez plein d'autres astuces dans mon ouvrage Mes 100 astuces en orthographe  😉

Écrire commentaire

Commentaires: 0